Eleanor, Bruno, Carmen... "Un tel enchaînement n'arrive pas tous les hivers, mais ce n'est pas exceptionnel"

France
DirectLCI
MÉTÉO - Alors que la tempête Eleanor s'apprête à passer sur la France, LCI a demandé à un prévisionniste de Météo France d'où venait cette perturbation et combien de temps elle devrait durer.

Des vents de plus de 100 km/h vont progressivement toucher la moitié de la France. Des rafales à 180 km/h sont même attendues en haute altitude et sur le Cap Corse. La tempête Eleanor va commencer à toucher la France dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 janvier et devrait passer du nord-ouest à l'est par la même occasion. LCI a contacté un prévisionniste de Météo France pour en savoir plus sur cet événement météorologique.

LCI : À quel moment les vents seront-ils les plus forts ?

Météo France : Sur les départements qui bordent la Manche, ce sera plutôt la nuit, mais l'épisode devrait se prolonger dans la matinée de mercredi. Ça va ensuite rapidement gagner l'intérieur des terres, jusqu'à l'est. Les Alpes connaîtront des vents forts dès la mi-journée et la Corse dans l'après-midi. Il est difficile d'établir une chronologie précise, car les vents les plus forts peuvent survenir sur une période de plusieurs heures.

LCI : Ana, Bruno, Carmen, Eleanor : cet enchaînement de tempêtes est-il exceptionnel ?

Météo France : Un tel enchaînement n'a pas lieu tous les hivers mais ce n'est pas exceptionnel. La France connaît chaque année des tempêtes hivernales. Mais elles sont parfois plus nombreuses ou concentrées. On a en mémoire l'hiver 2013-2014, marqué par de nombreuses tempêtes. Plus anciennement, un épisode semblable a eu lieu entre fin-janvier et début mars 1990. Enfin, on se souvient des tempêtes de Noël 1999 qui avaient fait plusieurs dizaines de morts en Europe.

En vidéo

VIDÉO - Tempête Carmen : après les rafales à plus de 130 km/h, les images des dégâts

LCI : Comment s'expliquent ces tempêtes hivernales ?

Météo France : Ces tempêtes sont liées à un régime de temps particulier. Nous sommes situés sous le "courant jet", qui est un courant de vents très forts situés en altitude et qui joue le rôle de barrière entre les climats polaires et les climats plus tropicaux. Ce "courant jet" se situe généralement au nord de l'Europe mais descend parfois au niveau de la France. C'est le cas depuis un mois.

 C'est par ailleurs la position inhabituelle de ce même courant qui a généré des températures polaires en Amérique du Nord.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter