Pluies et inondations : ce qui vous attend dans les jours qui viennent

DirectLCI
INTEMPÉRIES - Actuellement, 29 départements sont placés en vigilance orange Inondation et 2 départements en vigilance rouge. Notre expert météo Guillaume Woznica fait le point pour LCI.

Actuellement, 29 départements sont placés en vigilance orange Inondation et 2 départements, le Jura et le Doubs, sont en vigilance rouge. Il s'agit d'une première pour ces deux départements, seulement la 13ème fois en 10 ans à l'échelle nationale - pour une "crue majeure" de la Loue, qui dépassera la crue de novembre 2002, de 1999 et même probablement de février 1957 ! Un pic de crue attendu en fin de nuit prochaine en amont et dans la journée de demain en aval.

La vigilance a été sortie à Paris et en petite couronne pour la Marne aval. La Seine à Paris passera très probablement en vigilance orange entre demain et mercredi pour une "crue importante". Sa cote affiche ce soir 4,60 m et atteindra demain en journée 5 m puis mercredi en journée 5,50 m. La hausse devrait se poursuivre en deuxième partie de semaine. Ainsi, à l'heure actuelle, il n'est pas exclu de voir la Seine s'approcher de la crue exceptionnelle de début juin 2016 (6,10 m) entre jeudi et vendredi... Cela dépendra, notamment, des nouvelles pluies soutenues prévues entre mercredi et jeudi.

L'amélioration n'est prévue qu'en toute fin de semaine et au cours du week-end

Des "crues importantes" concernent également la plupart des affluents de la Seine en Normandie, Picardie, Bourgogne et Champagne-Ardenne ainsi que plusieurs cours d'eau de Dordogne et de Lorraine. Les pics de crues sont attendus généralement entre demain et mercredi pour la partie amont et pas avant jeudi et vendredi pour la partie aval.


L'amélioration n'est prévue qu'en toute fin de semaine et au cours du week-end, à la faveur du retour de l'anticyclone qui va permettre l'installation d'un temps plus calme et plus sec sur l'ensemble du territoire, après ce véritable défilé de perturbations mis en place il y a déjà plus d'un mois.

Au passage, si ces pluies génèrent des inondations, c'est une excellente nouvelle pour les nappes phréatiques qui affichaient encore au début de l'hiver des niveaux particulièrement bas après quasiment un an de sécheresse. 71 % des nappes phréatiques affichaient un niveau bas à très bas. En dehors de la Corse, elles sont désormais toutes orientées à la hausse. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter