Météo : après l’embellie printanière, revoici l’hiver… et la neige !

DirectLCI
MÉTÉO - Ne remisez pas (encore) manteaux et bonnets, vous allez encore en avoir besoin. Car si ce mercredi reste la journée la plus ensoleillée de la semaine, le temps va se gâter dans les jours à venir et les températures perdre jusquà 15°. Voici ce qui vous attend.

Alors que les températures ont connu une hausse spectaculaire le week-end dernier, l’hiver n’a visiblement pas dit son dernier mot. Il s’apprête à faire un retour remarqué dès cette fin de semaine avec à la clé, de fréquentes gelées et des chutes de neige jusqu’en plaine… 


S’il règne encore un parfum de printemps en cette journée de mercredi - qui est la plus belle et la plus douce de la semaine -, ne rangez pas trop vite les doudounes et les écharpes : elles redeviendront indispensables à partir de ce week-end ! La raison : le pays sera de nouveau confronté à un flux de nord-est, avec une masse d’air froid en provenance de Russie. 

Retour des gelées et de la neige

Si cette nouvelle période froide s’annonce remarquable pour cette période de l’année (après la mi-mars), elle sera malgré tout moins forte que celle de fin février qui avait abouti sur l’une des vagues de froid les plus tardives depuis l’après-guerre. Dès ce week-end, les températures perdront 10 à 15°C par rapport aux valeurs relevées en ce milieu de semaine. Dans certaines régions, les thermomètres afficheront des valeurs inférieures de 10°C aux normales de saison, avec de fréquentes gelées matinales parfois marquées. 


Ainsi, dimanche matin, les températures afficheront entre -6 et 0°C au nord et de -3 à 6°C dans la moitié sud. Dans l’après-midi, les maximales peineront à remonter avec 0 ou 1°C tout au plus de la Normandie à l’Alsace et du Centre au Nord, en passant par l’Île-de-France. Ce coup de froid tardif s’accompagnera également d’humidité, se traduisant sous forme de neige jusqu’en plaine. 


Le risque se manifestera dès samedi soir, avec l’arrivée de l’air froid. Quelques flocons pourront alors concerner les Hauts-de-France et le bassin parisien. Entre dimanche et mardi, les chutes de neige pourraient s’avérer un peu plus marquées, notamment dans le nord-ouest et jusqu’au Benelux. Néanmoins, si le froid est désormais acquis, les risques de neige précis restent encore à définir.

Remarquable mais pas exceptionnel

Après un mois de février plus froid que la normale, l’hiver ne semble donc pas encore décidé de nous quitter. Même si les températures seront remarquablement basses, cette situation s’est néanmoins déjà produite par le passé. Ainsi, en mars 2006, un épisode neigeux remarquable avait concerné le nord-est du pays avec de 20 à 40 cm en Franche-Comté. Même chose en avril 1991, les températures affichaient alors jusqu’à -10°C en plaine entre le 20 et le 22 avec de la neige dans de nombreuses régions et notamment en Île-de-France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter