VIDÉO - La tempête Carmen s’éloigne, mais Eleanor arrive déjà

DirectLCI
ATTENTION – Après le passage de Carmen, qui a fait un mort et de nombreux dégâts matériels, l’alerte météo a été levée ce mardi matin pour les derniers départements français concernés. L’accalmie devrait cependant être de courte durée. La tempête Eleanor est en effet déjà en approche et devrait frapper à partir de la nuit prochaine.

Il n’y a plus aucun département en vigilance orange après le passage de Carmen, qui a touché la France pour le Nouvel an. Après avoir dépassé les 130 km/h et causé quelques dégâts matériels, les vents qui accompagnaient cette violente tempête hivernale – la troisième de la saison après Ana et Bruno en décembre- ont nettement faibli dans la nuit en quittant l’Hexagone et en dépassant la Corse. 


Les vents ont fait un mort, dimanche près de Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées-Atlantiques) et quelques dizaines de milliers de foyers sont toujours privés d’électricité notamment en Bretagne et en Aquitaine, où une partie de la Gironde reste toutefois en vigilance orange "inondations", au niveau de la confluence Garonne-Dordogne. Avec le passage de Carmen, allié à des coefficients de marée élevés, les autorités craignent en effet des risques de submersion. Des vagues de cinq mètres ont été observées contraignant les mairies de Biarritz et Saint-Jean-de-Luz à fermer l’accès aux plages, au grand désarroi des habitués du bain du Premier de l’An.

Carmen passée, une autre tempête annonce son arrivée. Les conditions météo restant dépressionnaires, de forts coups de vent sont ainsi attendus jusqu’en fin de semaine. Eleanor devrait notamment toucher les côtes françaises dès la nuit de mardi à mercredi par le nord-ouest. 


On attend des vents renforcés sur l’ensemble des côtes de la Manche dès mardi soir avant de s’étendre du Finistère au Nord-Pas-de-Calais mercredi matin. Les rafales pourront alors atteindre les 130km/h en bord de mer, avec de fortes vagues dues à un phénomène de grandes marées, et jusqu'à 110 km/h dans les terres, de la Normandie au Grand  Est en passant par l'Ile-de-France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter