Meurtre dans un centre éducatif de Haute-Vienne : le point sur l'enquête

DirectLCI
Les sept jeunes du centre de Magnac-Laval, placés en garde à vue samedi après la découverte du corps du veilleur de nuit de l'établissement, ont été relâchés ce matin. Aucune charge n'a été retenue contre eux.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter