Meurtre d’un DJ : remis en liberté pour une panne de fax, il s’est présenté à son procès

DirectLCI
Même son avocat aura douté de sa venue. Mais Amadou Fall était bien, là, vendredi, à l'ouverture de son procès pour meurtre à Bobigny. Il est accusé d'avoir battu à mort un homme dans la nuit de la Saint-Sylvestre en 2011. Jugé devant les assises il comparaît libre. Il avait été remis en liberté il y a trois mois en raison d'un fax qui n'était jamais arrivé à destination faute d'encre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter