Meyreuil : l'entreprise locale qui collabore avec la Nasa

FRANCE

ECONOMIE – Une Start-up de Meyreuil (Bouches-du-Rhône) signe ce lundi un contrat avec la Nasa. Le projet ? Développer les caméras qui équiperont le prochain télescope spatial américain. Une aubaine pour cette société locale créée en 2011.

Champagne ! Fait exceptionnel, une entreprise des Bouches-du-Rhône va signer ce lundi un contrat d’étude avec la Nasa. La start-up First Light Imaging, basée à Meyreuil, a été sollicitée par la prestigieuse administration responsable du programme spatial des États-Unis pour participer au développement des caméras du futur télescope spatial WFIRST.

Celui-ci devrait remplacer d’ici quelques années le célèbre Hubble qui, depuis sa mise en service en 1990, a apporté de précieuses informations sur l'âge et de la vitesse d'expansion de l'univers, les trous noirs, les quasars (ou galaxies "très énergétiques") ainsi que sur le système solaire.

"C’est la reconnaissance de notre travail".

"Notre société est spécialisée dans la fabrication de caméras scientifiques sensibles destinées à l’astronomie, explique David Boutolleau. Le laboratoire Jet Propulsion Laboratory, qui travaille avec la Nasa, fait appel à nous afin que les caméras du prochain télescope spatial soient opérationnelles une fois dans l’espace, ce malgré les écarts de température et les vibrations au décollage".

Le président de First Light Imaging se réjouit que sa société, créée en 2011 et qui compte aujourd’hui une dizaine de salariés, soit identifiée et reconnue comme un des spécialistes mondiaux dans son domaine.

"Nous ne devenons pas pour autant une entité de la Nasa, tient-il à préciser. Nous allons poursuivre nos activités classiques, avec la Chine notamment. Mais ce contrat, c’est la reconnaissance de notre travail. Cela nous procure une certaine notoriété". Sa start-up vient donc de mettre un pied sur la voie royale qui pourrait la mener à l’ensemble du marché américain. 
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter