Migrants de la Chapelle : des dizaines ont choisi la rue plutôt que les centres d'accueil

DirectLCI
Les migrants de la Chapelle qui ont été délogés la semaine dernière, ont été conduits dans des centres d'hébergement d'urgence. Plusieurs dizaines d'entre eux ont tout de même préféré rester dans la rue, dénonçant les conditions d'accueil. La maire de Paris, Anne Hidalgo s'est prononcée en faveur d'un centre d'hébergement d'urgence dans la capital, dans lequel les migrants pourraient rester deux semaines.

Plus d'articles