Mini World Lyon ou le futur paradis de la miniature

Mini World Lyon ou le futur paradis de la miniature

DirectLCI
LOISIRS - Le plus grand parc d'attractions de France dédié à la miniature ouvrira ses portes à Vaulx-en-Velin fin 2014, à l'occasion de la Fête de lumières. Un projet qui n'a pas peur de la démesure.

Ici, les choses se font… petit à petit. Dans les deux étages de l'aile est de l'ancienne usine Tase à Vaulx-en-Velin, à quelques encablures du Carré de Soie , le projet Mini World Lyon prend peu à peu tournure. Ce parc de 1 700 mètres carrés dédié entre autres à la miniature, doit ouvrir ses portes en décembre prochain, à l'occasion de la Fête des lumières.

"Nous ambitionnons de devenir la plus grosse attraction de l'agglomération, indique Richard Richarté, l'initiateur de ce projet évalué à 3,4 millions d'euros. Il y aura 350 mètres carrés de décors, un restaurant, une salle d'exposition ou encore un cinéma 3D." Pour débuter, trois mondes fictifs seront représentés à l'échelle 1/87 : la ville, la campagne et la montagne. "Ce sera très vivant, avec beaucoup d'animations. Il y aura des trains, la circulation automobile, et plusieurs scénarios seront mis en scène, que le public pourra lui-même déclencher", ajoute Jean-Marc Harthé, directeur des mondes miniatures de Mini World Lyon .

Créer Lyon en tout petit

Et pour que ce projet 100 % privé se concrétise, l'installation de plus de 200 kilomètres de câbles électriques et de 20 000 Led est nécessaire. Une dizaine de maquettistes et trois ingénieurs travaillent actuellement d'arrache-pied pour que Mini World voie le jour dans les délais impartis.

"C'est une aventure extraordinaire mais très compliquée à mettre en œuvre d'un point de vue technique et financier, poursuit Richard Richarté. Nous espérons attirer 110 000 personnes la première année, puis 280 000 visiteurs annuels au bout de cinq ans. L'idée est bien sûr de faire évoluer les différents mondes, et de créer la ville de Lyon en miniature dans les deux ans qui suivront l'ouverture." Le prix du ticket plein tarif a quant à lui été fixé à 12 euros, mais le coût moyen d'un billet devrait être de 8,40 euros. En tout cas, si le gros du chantier est encore à venir, le résultat s'annonce prometteur.

Toute l'actualité du projet en cliquant ici .
 

Plus d'articles

Lire et commenter