Minute de silence non respectée : "Les programmes sont à revoir"

FRANCE

Selon le ministère de l'Education, 200 incidents liés aux attentats de la semaine dernière se sont produits dans les établissements scolaires. "L'histoire n'est plus au coeur de l'éducation", regrette le Général Emmanuel de Richoufftz, coordinateur de projets d'insertion pour les jeunes en difficulté.
Lire et commenter