Minute de silence perturbée : les enseignants démunis face au comportement de certains élèves

FRANCE
DirectLCI
70 cas de perturbations de la minute de silence organisée jeudi 8 janvier, jour de deuil national, ont été recensés par l’Education nationale. Des élèves ont parlé, sifflé, ou témoigné d’un soutien aux frères Kouachi. Plusieurs professeurs ont été choqués par de telles attitudes et n’ont pas su comment réagir. Depuis, plusieurs condamnations pour apologie du terrorisme ont été prononcées.
Lire et commenter