Miroir, oh mon beau miroir... dis moi à quoi ressemblera l'esplanade du château ?

Miroir, oh mon beau miroir... dis moi à quoi ressemblera l'esplanade du château ?

PROJETS - Les travaux du miroir d’eau ont été lancés début septembre au pied du Château, pour une livraison à la rentrée 2015. Ils marquent la dernière étape du projet Feydeau-Mercoeur.

Il est très attendu. Pour Nantes Métropole, ce sera même "la pièce maîtresse", "un élément majeur de l’animation de l’esplanade" du projet urbain Feydeau-Mercoeur : un miroir d’eau, à l’image de celui de Bordeaux, dans lequel se refléteront le Château, les arbres, le ciel… va faire de l’endroit un nouvel espace de "promenade" et de "contemplation". Les travaux ont débuté début septembre, pour une livraison à la rentrée 2015. Explications.

Pourquoi un miroir d’eau devant le Château ?
Nantes et la Loire, c’est une longue histoire… que la Ville veut entretenir. En effet, au début du XXe siècle, le fleuve s’écoulait encore au pied du Château des ducs de Bretagne, avant d’être comblé en 1938, pour permettre le développement de Nantes. Le projet vise ainsi à recréer la présence de l’eau au cœur de la ville, tout en mettant en valeur le Château. L’idée ne serait en fait pas nouvelle : l’architecte Etienne Coutan, responsable du service de plantation et de l’esthétique urbaine de la Ville avait déjà proposé le principe, au moment des comblements de la Loire.

A quoi ressemblera le miroir d’eau ?
Plus petit qu’initialement prévu, le miroir sera trois fois moins grand que celui de Bordeaux, le modèle original : 1 300 m² contre 3 850 m². Le principe de base reste le même : la surface sera régulièrement recouverte d’eau sur 2 cm. Une nappe de brouillards fonctionnera lorsque le miroir sera à sec. Mais le dispositif nantais est complété par 32 jets d’eaux d’une hauteur variable, allant jusqu’à 1,50 mètre, qui seront éclairés à leur base. L’idée : que les passants regardent, mais aussi interagissent, jouent avec les fontaines.

Au final, quoi ressemblera l’esplanade ?
Le projet du miroir, d’un coût de 3, 2 millions d’euros, s’inscrit dans un plan plus global engagé par Nantes Métropole qui veut remettre "en cohérence la gare à la Loire", en transformant l’itinéraire en une vaste promenade verte, avec des déplacements fluidifiés, en valorisant les circulations douces (vélo, piétons, bus…). Dans ce cadre, le nouveau visage du quartier Feydeau-château Mercœur, dont le chantier a débuté en novembre 2012, commence à se dessiner : les allées piétonnes et les premiers aménagements paysagers sont faits, la nouvelle aire de jeu de 1 600 m², dessinée par l’artiste japonais Kijnya Maruyama, a été livrée cet été, et le passage souterrain Baco, rénové, vient d’être rouvert.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.