Miss Rhône-Alpes 2014 : "Je suis entourée d'hommes toute l'année"

FRANCE

GLAMOUR - Aurore Thibaud, une jolie brune de 1,75 m, représentera la région Rhône-Alpes le 6 décembre à l'occasion du concours Miss France 2015. La jeune femme de 20 ans, originaire de Fontaine (Isère) et étudiante dans le secteur du bâtiment, se livre à metronews avant de s'envoler pour la République dominicaine, ce vendredi, en compagnie des autres candidates.

Revenons quelques semaines en arrière. Qu'avez-vous ressenti le 26 octobre, lorsque vous avez su que vous étiez la nouvelle Miss Rhône-Alpes  ?
J'ai pleuré ! (rires). Je ne m'y attendais pas du tout et au moment des résultats, je me suis dit : "C'est tout ou rien !" Quand j'ai entendu mon nom, j'ai réalisé que j'allais représenter la région pendant un an et que j'allais prendre part à Miss France . C'était un choc, j'étais émue, j'entendais mes proches crier mon nom. L'émotion était tellement forte que c'est indescriptible.

Et depuis, êtes-vous revenue sur terre ?
Oui, je suis en pleine préparation de l'élection, c'est un peu intensif. Je dois préparer toutes mes affaires, aller voir des créateurs pour qu'ils me prêtent des robes, faire un shooting photo, répondre aux interviews… c'est un peu la course ! Mais mon comité est derrière moi et m'aide, donc ça va.

Vendredi, vous allez partir une semaine à Punta Cana avec les autres candidates afin de préparer l'élection de Miss France. Qu'allez-vous faire là-bas ?
Nous allons faire des shootings photos, des rencontres et plein d'activités tout en profitant un peu du soleil. Des journalistes vont aussi nous suivre pour faire des reportages. Et à notre retour, nous commencerons les préparatifs et les répétitions pour le grand soir.

"Jespère qu'il n'y aura pas trop de compétition entre nous"

Appréhendez-vous la rencontre avec les autres Miss ?
Oui. Sans dire que cela me stresse, c'est ce que j'appréhende le plus. J'espère qu'il n'y aura pas trop de compétition entre nous, ou du moins que cela ne se ressentira pas trop. Il faut quand même que l'on s'amuse avant tout, que l'on profite parce que cela passe très vite et que tout le monde n'a pas la chance de participer à un tel concours. Je compte donc en profiter à fond !

Avez-vous demandé des conseils à Marine Lorphelin, Miss France 2013 , qui était présente lors de votre élection ?
Tout à fait. J'ai aussi demandé des conseils à Mylène Angelier, Miss Rhône-Alpes 2013, et j'ai rencontré Virginie Dechenaud, élue Miss Rhône-Alpes 2009 et première dauphine de Miss France 2010. Elle n'habite pas très loin de chez moi.

Comment réagit votre entourage quant à votre participation à Miss France ?
Ma famille et mes amis sont tous très fiers mais au final, ils ne réalisent pas trop ce qui m'arrive. C'est surtout le soir de l'élection, lorsque l'on me verra à la télé, que mes proches se diront "ça y est, elle y est !" Mes proches n'attendent que ça.

Quelle est votre ambition lors de cette soirée ?
Je vais essayer d'emmener notre région le plus loin possible, tout en restant moi-même. Participer à Miss France , c'est déjà énorme. J'espère aller loin, mais même si je ne l'emporte pas, j'aurais déjà tout gagné pour moi. Ce n'est que du bonheur.

Votre parcours professionnel est assez atypique. Pensez-vous que cela peut constituer un avantage ?
Effectivement, je suis dans le bâtiment, je fais du pilotage de chantiers. Je suis donc entourée d'hommes toute l'année, et j'ai du caractère, l'habitude de m'affirmer. Après, je ne sais pas si cela va m'aider. Je vais rester moi-même et on verra bien si cela paie !
 

Lire et commenter