Moines de Tibéhirine : une confiscation des preuves, dénoncée par les familles des victimes

DirectLCI
Le juge d'instruction français, en charge de l'affaire sur l’assassinat des moines de Tibhirine, est rentré d'Algérie. Il avait pu partir sur place avec des experts, mais aucun n'a été autorisé à rapporter le moindre prélèvement. Les familles des victimes sont en colère.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter