Montpellier : un faux ventre de femme enceinte aurait pu servir d'explosif selon les autorités

DirectLCI
Deux personnes ont été déférées au parquet antiterroriste, après que les autorités ont découvert chez eux un faux ventre de femme enceinte bricolé et couvert de papier d'aluminium. L'objet était conçu pour brouiller les portiques de sécurité. Si aucun explosif n'a été retrouvé et rien ne permet d'affirmer qu'ils préparaient un attentat, le profil de la jeune femme interroge. Elle est radicalisée et consultait des sites jihadistes.

Sur le même sujet

Lire et commenter