Montrouge : des poubelles installées devant la stèle-hommage à Clarissa Jean-Philippe

FRANCE

IRRESPECT - Deux ans après la mort de Clarissa Jean-Philippe, la policière tuée à Montrouge (Hauts-de-Seine) au lendemain de l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo, 12 poubelles trônent devant la fresque érigée en sa mémoire. Une situation qui révulse les riverains.

Le journal Le Monde l'avait surnommé "l'abandonnée de Montrouge". Et pour cause. Clarissa Jean-Philippe, la policière tuée le 8 janvier  2015, restera dans l'Histoire comme celle qui a été assassinée entre deux attaques terroristes d'envergure, contre la rédaction de Charlie Hebdo puis contre l’Hyper Casher de la porte de Vincennes. 

Là où elle s’est écroulée, une fresque a été inaugurée début janvier, en plus des innombrables mots, poèmes, dessins et fleurs que des riverains continuent d'accrocher à la grille d'une résidence. Ces mêmes riverains qui dénoncent aujourd'hui la présence d'une dizaine de poubelles entreposées devant ce lieu de mémoire, comme le rapporte Buzzfeed.

Le fondateur d’une entreprise sociale, qui travaille à 500 mètres de là, exprimait ainsi son indignation le 11 janvier sur Twitter.

S’il y avait des poubelles devant la tombe d’un de mes proches, je trouverais ça extrêmement irrespectueux- Un riverain

Interrogé quelques jours plus tard par nos confrères de Buzzfeed, il expliquait : "Je suis passé plusieurs fois devant, et les poubelles sont toujours là. Je ne sais pas si c’est fait exprès mais ça me dégoûte. Il y a d’autres emplacements possibles pas loin, pourquoi les personnes concernées n’essayent-elles pas de faire autrement ? Je me mets à la place de la famille, s’il y avait des poubelles devant la tombe d’un de mes proches, je trouverais ça extrêmement irrespectueux".

Les employés du garage attenant ont également témoigné sur Buzzfeed, expliquant qu’il n’y avait pas d’autres endroits pour mettre leurs bacs à déchets, minimisant au passage la situation : les poubelles ne seraient sorties que trois jours par semaine.

Pour autant, il serait temps que Clarissa Jean-Philippe ne reste pas dans la mémoire collective une de ses victimes collatérales qui finit doucement par tomber dans l'oubli. Selon Buzzfeed, la mairie de Malakoff va mener une réflexion au sujet de ces poubelles. Souhaitons qu'elle joigne le geste à la parole.

Voir aussi

En vidéo

Deux ans après la mort de Clarissa Jean-Philippe, Montrouge rend hommage à sa policière

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter