Mort de Jérémy Roze : les condamnés font appel, nouveau procès en 2016

FRANCE

FAIT DIVERS – Les deux hommes suspectés d'avoir tué Jérémy Roze en 2011 à Toulouse ont faut appel de la peine de perpétuité prononcée en décembre 2014. Le père de la victime espère que lors du futur procès, la justice sera à nouveau exemplaire.

Ils font appel de leur condamnation du meurtre de Jérémy Roze. Hicham Ouakki, 22 ans, et Driss Arab, 24 ans, qui avaient écopé d'une peine de perpétuité et de 20 ans de réclusion criminelle, ont décidé de contester le verdict relate La Dépêche du Midi dans son édition du jour.

Fin décembre, la cour d'assises de Toulouse les avait déclarés coupables de la mort de Jérémy Roze, 27 ans, tué en février 2011 dans le quartier Saint-Michel d'un coup de couteau porté au thorax. "C'est leur droit, il faut s'y plier", explique Christian Roze le père de la victime qui confirme que "nous aussi nous allons continuer à nous battre pour Jérémy. Benjamin (le frère de Jérémy Ndlr) et moi avons une nouvelle bataille juridique à mener".

Un nouveau procès en 2016

Alors que le procès en appel devrait se tenir dans les premiers mois de l'année 2016 dans un département autre que la Haute-Garonne, Christian Roze attend que de la justice prononce à nouveau un jugement " à la hauteur du drame qui nous afflige. Il faut que la population civile, les jurés confirment la décision de première instance".

De son côté, Me Apollinaire Legros-Gimbert, l'avocat de Hicham Ouakki et Driss Arab estime que les sentences infligées "ne sont pas concevables". D'autant que selon le conseil, "il subsiste un gros doute sur la personne qui avait l'arme, et la qualification d'intention d'homicide n'a pas été retenue. La justice n'est pas là pour compenser l'émotion".

Lire et commenter