IVG : quand Simone Veil confiait avoir reçu "des lettres abominables"

DirectLCI
DISPARITION - EN 2010, Simone Veil revenait, devant nos caméras, sur l'ambiance qui a entouré le vote sur la légalisation de l'IVG. Elle nous confiait notamment avoir reçu à l'époque des "lettres abominables". Rencontre.

Figure incontournable de la vie politique française, l'ancienne ministre Simone Veil, qui avait porté la loi légalisant l'avortement en 1974, est morte vendredi matin, a annoncé aux médias son fils Jean Veil. En 2010, notre journaliste Audrey Crespo Mara l'avez interrogé sur l'ambiance qui a entouré le vote sur la légalisation de l'IVG. Alors ministre de la Santé, elle révèlait avoir reçu "des lettres abominables".

"Ca a été très dur", nous confiait-elle concernant cette époque. "Surtout pour mes enfants". "J'ai reçu des lettres abominables. Ca m'intéressait de les garder, mais mes secrétaires trouvaient ça tellement affreux qu'elles les déchiraient sans m'en parler (...) Des menaces de mort. Et dans la rue, ca m'arrivait aussi". 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter