Qu’est-ce que le Mox, ce combustible nucléaire hautement radioactif dont le convoi inquiète ?

Qu’est-ce que le Mox, ce combustible nucléaire hautement radioactif dont le convoi inquiète ?

DirectLCI
ÉCOLOGIE - Le groupe français Areva doit livrer 8 tonnes de Mox au Japon, et le convoi doit quitter La Hague pour rejoindre Cherbourg mercredi, selon Greenpeace. Ce mélange d’uranium et de plutonium hautement radioactif qui alimente les centrales nucléaires est très critiqué par les groupes écologistes. Explications.

A chaque convoi de Mox, les militants écologistes du monde entier se mobilisent. Le groupe nucléaire français Areva est quasiment le seul à produire en quantité ce combustible composé d’uranium et de plutonium. D’après l’ONG Greenpeace, le convoi quittera mercredi l'usine de La Hague aux Pays-Bas pour rejoindre le port de Cherbourg avant de prendre la mer pour rejoindre Japon. Une livraison sous très haute sécurité, ce combustible est jugé comme dangereux pour la planète.

Le Mox c'est quoi ?

Le Mox (abréviation de mélange d’oxydes) est composé de près de 90% d’uranium appauvri et de 10% de plutonium. Des substances chimiques hautement radioactives qui servent à faire fonctionner les réacteurs des centrales nucléaires. Le combustible est surtout produit pour les centrales nucléaires dites de première génération, il est donc de moins en moins utilisé. Il s'agit de la sixième livraison de Mox de la France vers le Japon, le premier ayant eu lieu en 1999.

En vidéo

Nucléaire : comment se passe un démantèlement ?

Pourquoi un tel convoi est-il risqué ?

Jeudi dernier, l'association française de défense de l'environnement Robin des Bois a déclaré à l'AFP que ce transport met en cause "la capacité des modestes navires de la Pacific Nuclear Transport Ltd à résister aux cyclones, aux tsunamis et aux missiles nord-coréens". Pour l'ONG Greenpeace, "ce transport présente évidemment des risques de détournement à des fins militaires". Le plutonium peut être "utilisé pour la fabrication d'armes nucléaires" selon Yannick Rousselet, chargé des questions nucléaires chez Greenpeace France.


De son coté Areva avait assuré lors des précédents transports de Mox qu'il était "quasi impossible" de fabriquer une bombe avec ce type de plutonium. Le groupe français soulignait également "la grande robustesse des emballages" contenant le Mox.

Toujours selon Areva, le Mox est un combustible qui permet de "recycler" le plutonium déjà utilisé lors de combustibles classiques dans les centrales nucléaires. Les écologistes affirment eux que ce combustible pollue davantage, car il est beaucoup plus radioactif après son "recyclage". Il faut en général 65 jours de transport pour acheminer le Mox de la France vers le Japon.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter