Municipales 2014 : A Paris, NKM devance Hidalgo, mais...

Municipales 2014 : A Paris, NKM devance Hidalgo, mais...

France
DirectLCI
ELECTION - La candidate UMP à la mairie de Paris devance Anne Hidalgo (PS) d'un peu plus d'un point sur l’ensemble de Paris, mais le second tour devrait être à l'avantage des listes de la majorité municipales.

Les résultats du 1er tour vont être très serrés entre Anne Hidalgo et NKM. Et contrairement à ce qu’annoncait le dernier sondage BVA pour RTL et Le Parisien, vendredi, qui voyait Anne Hidalgo (PS) devancer de deux points sa rivale Nathalie Kosciusko-Morizet, un sondage Ipsos-Steria la donne devant sa rivale socialiste de 1,2 points sur l’ensemble de Paris au 1er tour, ce dimanche. Une avance confirmée au fur et à mesure des dépouillements dans la capitale. Au dernier pointage, l'ancienne ministre UMP recueille 35,9 % des suffrages exprimés, et la première adjointe au maire PS de Paris 34,4%. 

La droite à la traine dans deux arrondissements clefs

Cependant, Nathalie Kosciusko-Morizet est en mauvaise posture dans le 14e arrondissement de Paris, où elle se présente. Elle est distancée de sept points par la candidate PS au 1er tour, ce dimanche.

Avec le 14e arrondissement, le 12e est un arrondissement clef pour l'accession à la mairie de Paris car gros pourvoyeur en conseillers de Paris. Dans ce dernier, la liste de droite conduite par Valérie Montandon est derrière la liste PS de Catherine Barrati-Elbaz (37,4 % contre 32,7 %). Dans ce même arrondissement, Christophe Najdovski (EELV) recueille un score avoisinant les 10%, se classant ainsi 3e.

NKM a pourtant joué la carte de la confiance, dimanche soir. Sur son compte Twitter, elle s'est réjouie de cette très courte avance, qui concerne les résultats portant sur l'ensemble de la capitale.

Peu avant 22 heures, depuis le café Delaville, NKM a répété sa confiance devant les caméras : "Deux Parisiens sur trois ont condamné l'équipe sortante [...] l'alternance est possible, elle est toute proche". Elle a également assuré que le "peuple de Paris", "rebelle", a fait "mentir les pronostics". Depuis le début de la campagne, tous les sondages la donnaient perdante face à sa rivale socialiste au 2e tour.

De son côté, Anne Hidalgo a déclaré : "maintenant, tout reste à construire". Et d'ajouter : "nous devons nous mobiliser pour rendre la victoire possible la semaine prochaine".

Rien n'est encore joué

A Paris, ce ne sont pas les électeurs qui choisissent directement leur maire mais par les conseillers de Paris, élus dans chacun des arrondissements. Pour accéder au siège de maire, le ou la candidate devra donc remporter les voix de 82 d'entre-eux, sur les 163 que compte le conseil de Paris.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter