Nantes : à cause des bouchons, le bébé naît sur le périphérique

Nantes : à cause des bouchons, le bébé naît sur le périphérique

DirectLCI
INSOLITE – Vendredi soir, une jeune femme en pleine contraction a été contrainte d’accoucher sur le bord du périphérique, à Nantes, au milieu des voitures, sur la bande d'arrêt d'urgence.

Voilà une des conséquences - assez rare -, des traditionnels bouchons nantais : un accouchement sur le périphérique, entre les voitures. Et qui s’est bien terminé.

Vendredi soir vers 19 heures, un couple de Bouguenais, dont la femme est sur le point d’accoucher, prend sa voiture, pour rejoindre la maternité de la clinique Jules-Verne. Et prend le périphérique. Mauvaise option : déjà chargé en temps normal, les voitures s’entassent et n’avancent pas ce soir-là. Et pour cause, les départs en vacances s’ajoutent au match Nantes-Marseille qui a lieu à La Beaujoire.

Contractions en voiture

Ambiance contrastée : des jeunes crient, fenêtres ouvertes, brandissent des drapeaux, joyeux. A l’intérieur d'une des voitures coincée, le stress monte. La jeune maman raconte en effet à Ouest-France, qui rapporte l’histoire : "J'avais perdu les eaux avant de partir. J'ai ressenti les premières contractions entre la porte de Saint-Sébastien et celle de Haute-Goulaine. Je me suis d'abord dit que ça allait le faire."

Mais très rapidement dans le véhicule, les contractions s’enchaînent. Pas d’autre solution : le père de famille s’arrête sur la bande d’arrêt d’urgence, allume ses feux de détresse, met le triangle de signalisation, faisant preuve de pas mal de sang-froid dans cette situation critique. La jeune femme, elle, s’installe sur le bas-côté dans l’herbe, rapporte Ouest-France . Et tout va très vite. "Quand je suis revenu près de ma femme, j'ai vu sortir la petite bouille de notre fille. J'ai bougé un peu sa tête pour dégager les épaules", raconte le papa.

Escorté par les motards à la clinique

Une dame s’arrête, apporte une couverture. Son mari appelle les secours. Un autre couple stoppe près d’eux. Les jeunes parents ne sont pas seuls. Et très rapidement, arrivent les pompiers et les médecins du Samu, qui prennent la maman et le bébé en charge, escortés par les motards de la police, en direction de la clinique. "J'ai coupé le cordon ombilical dans le camion des secours", raconte le papa. Et le choc est venu après coup pour les deux parents : "S’il y avait eu des complications… " indique la jeune maman. "Mais on avait confiance."

En hommage aux circonstances de la naissance en plein flux autoroutier, les parents auraient pu l’appeler Mégane, Clio ou Mercedes. Mais ils ont opté pour une autre originalité : la petite fille s’appelle Siloé.
 

Plus d'articles