Nantes : il veut récupérer son téléphone volé et se fait déchiqueter l’oreille

Nantes : il veut récupérer son téléphone volé et se fait déchiqueter l’oreille

FAIT DIVERS – A Nantes, la semaine dernière, un jeune homme s’est fait arracher un bout du pavillon de l’oreille, alors qu’il cherchait à reprendre son portable au voleur qui le lui avait dérobé.

Il ne voulait pas lâcher son portable. Alors, le voleur lui a déchiqueté l’oreille. Une curieuse histoire était jugée hier, au tribunal de Nantes.

Dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, dans le quartier Kervégan à Nantes, l’ambiance est festive. Un jeune homme déambule au milieu des bars, avec des amis. Il a bu, sans être "complètement bourré", affirme-t-il à l’audience lundi, rapporte  Ouest-France  et  Presse-Océan . Un passant, qu’il connaît de vue, lui demande s’il peut lui emprunter son smartphone, pour passer un rapide coup de fil. Le garçon accepte.

Le bout d'oreille recraché sur les pavés

Mais en face, l’homme glisse aussitôt l’appareil dans sa poche, et tente de fuir. La victime "lui emboîte le pas pour récupérer son bien", indique Ouest-France . Tous deux s’empoignent et se bagarrent. D’après Presse-Océan , le voleur le mord "au menton, aux lèvres et à la main". Surtout, il se saisit à pleine bouche de l’oreille du jeune homme, la découpe avec ses dents. Une morsure terrible, puisqu’elle emporte 2, 5 centimètres qu'il recrache sur le pavé.

Le blessé est conduit aussitôt au CHU, mais en sort plus vite que prévu avec une idée en tête : retrouver lui-même le bout d’oreille dont il a été amputé. Mais les policiers le ramènent aux urgences. Il en ressort, et repart rue Kervégan à la recherche de son morceau de peau disparu. Qu’il finit par retrouver. Mais il est trop tard pour le lui greffer.

L'ADN sur le bout d'oreille

L’oreille retrouvée a en tout cas permis d’y retrouver l’ADN de l’agresseur, qui était lundi sur le banc des accusés. D’après Presse-Océan, c’est un "colosse de 25 ans", qui dit être originaire de Palestine, arrivé en France à 15 ans, et vit dans un squat. Il fait l’objet d’une interdiction de territoire.

A l’audience, sa victime arbore un immense bandage à l’oreille gauche et à la main droite. Et est encore traumatisée des suites de la soirée. "Dans son état, il fait peur à sa petite fille d’un an", plaide son avocat. "Il gardera indéfiniment des séquelles physiques de cette agression." L’accusé a été condamné à deux ans de prison ferme. Il a été incarcéré à la fin de l’audience.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise sur Terre ce week-end : quels sont les risques ?

Laëtitia éliminée de Koh-Lanta : "Le plus surprenant, c'est que ça vienne de Lucie"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.