Nantes : la comptable de la crèche volait dans la caisse

Nantes : la comptable de la crèche volait dans la caisse

FAIT-DIVERS – De 2011 à 2014, la comptable d’une crèche a effectué pour 14 000 euros de virements du compte de l’entreprise sur son compte personnel.

Était-ce trop tentant ? La comptable d’une crèche a été interpellée lundi et placée en garde à vue au commissariat de Nantes. Motif : entre 2011 et 2014, elle avait effectué des virements du compte de l’entreprise sur son compte personnel, pour un montant de 14 000 euros. L’histoire est rapportée par le journal Ouest-France ce mercredi.

Plainte pour abus de confiance

L’employé n’a pas contesté les faits reprochés, et a même déjà remboursé entièrement la structure. "Cela, c’est assez rare", rapporte Ouest-France en citant le parquet de Nantes. La salariée n’a en fait pas eu à inventer de système de falsification sophistiqué.

D’après le journal, elle avait accès aux identifiants informatiques de son entreprise. Elle effectuait ainsi simplement de petits virements, qu’elle camouflait via des opérations comptables. Les fonds ont ainsi alimenté son compte personnel, et ont servi à éponger des dettes.

La crèche a porté plainte pour abus de confiance. L’employée est ressortie libre du commissariat, mais a reçu une convocation pour comparaître devant le tribunal.


 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vladimir Poutine et Antonio Guterres appellent Israéliens et Palestiniens à arrêter les combats

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination des 12-15 ans lancée aux États-Unis

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Israël sous le choc après la diffusion du lynchage d’un homme en direct à la télévision

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.