Neknomination : le président des rugbymen du Lot plaque le jeu de Facebook

Neknomination : le président des rugbymen du Lot plaque le jeu de Facebook

France
DirectLCI
SOCIETE – A la tête du comité de rugby du Lot, Jean-Claude Tardieu s'insurge contre la prolifération du jeu "Neknomination" qui consiste à lancer des invitations à boire. Et dit craindre des conséquences sur la les jeunes.

"C'est un jeu bête, débile et dangereux". Jean-Claude Tardieu, à la tête du comité départemental de rugby du Lot, n'a pas assez de mots durs pour condamner le jeu "Neknomination" qui fait fureur depuis quelques semaines sur Facebook.

Le principe est simple: si vous recevez une notification de la part d'un de vos amis, vous devez vous filmer en train de boire une certaine quantité d'alcool, cul sec de préférence, et poster la vidéo sur votre page. En n'omettant pas de désigner à votre tour des amis.

Certains éducateurs de rugby réprimandés

"Rien que parmi les gens du Lot présents sur Facebook, j'ai compté en une journée 900 invitations par jour", déplore le patron des rugbymen qui a dû s'employer auprès de certains de ses éducateurs afin qu'ils évitent de répandre ce jeu.

"A certains qui se sont filmés je leur ai tiré l'oreille", dit de sa voix truculente Jean-Claude Tardieu. Et ce dernier de citer l'exemple d'un gamin de 14 ans habitant dans le département "qui s'est envoyé un verre de Ricard avant d'aller au collège alors que ses parents étaient partis travailler".

"Un jour il y aura de la casse"

Même s'il ne renie pas ses souvenirs de troisième mi-temps, "j'étais le premier à chanter et à monter sur les tables", Jean-Claude Tardieu regrette que ce jeu se popularise sans filtre ni barrière sur un réseau social où de nombreux jeunes sont inscrits. "Ça va trop loin, c'est certain un jour il y aura de la casse", dit celui qui a posté sur son mur Facebook une vidéo demandant aux acteurs du rugby lotois de ne pas entrer dans ce cercle. "Professeurs, éducateurs, autorités tout le monde doit se mobiliser!".  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter