Nez-à-nez avec un des kamikazes avant l’explosion devant le stade de France, il témoigne

DirectLCI
Bilaye tient dans sa main les billets d’un match qu’il ne verra jamais. Vendredi 13 novembre, il s’arrête dans une brasserie pour acheter des sandwiches et boissons avec son fils aux abords du stade de France. À l’intérieur, ce garde du corps de métier a repéré un homme au comportement suspect. Quelques minutes plus tard deux détonations ont lieu. Il a été blessé à l’épaule droite, son fils, lui, s’en est sorti indemne. Devant les caméras de TF1, il témoigne.

Sur le même sujet

Lire et commenter