Nice-Matin placé en redressement judiciaire

FRANCE
DirectLCI
JUSTICE - Le tribunal de commerce de Nice a tranché ce lundi : Nice-Matin et Publinice-Services sont en redressement judiciaire pendant six mois.

Une page se tourne pour Nice-Matin ! Toujours en grande difficulté financière, l’entreprise de presse et Publinice-Service, sa société de distribution, ont été placées en redressement judiciaire ce lundi matin par le tribunal de commerce de Nice. Leur période d’observation prendra fin dans six mois, le 26 novembre. La régie publicitaire, ECAZ, elle, est en procédure de sauvegarde judiciaire.

Un comité d’entreprise doit maintenant nommer deux autres représentants des salariés, qui suivront la procédure de redressement. Deux premiers représentants avaient été élus vendredi dernier, lors d’un comité d’entreprise exceptionnel.

Les salaires de mai assurés

Cette procédure n’interdit pas au fonds d’investissement suisse GXP Capital, associé au niçois Jean Icart, de reprendre le groupe, comme il s’y était engagé en février . Mais elle "peut permettre à d’autres investisseurs de se manifester et de proposer des solutions alternatives qui seront examinées d’ici à fin juin 2014 par les administrateurs judiciaires", annonce un communiqué du groupe.

Vendredi dernier, le Groupe Hersant Média (GHM) avait proposé d’avancer 2 millions d’euros , pour assurer la trésorerie. De source proche du dossier, ces deux millions n'étaient toutefois pas sur la table lundi lorsque le tribunal a pris sa décision.

Dans un communiqué, Dominique Bernard (le PDG du groupe) s’est dit "déterminé et confiant pour trouver rapidement une solution qui soit la meilleure pour les salariés (…) et les lecteurs". Il précise que "toutes les dispositions ont été prises afin que les salaires de mai soient assurés".

Lire et commenter