Nice, "ville connectée" à la merci des pirates informatiques ?

Nice, "ville connectée" à la merci des pirates informatiques ?

DirectLCI
SECURITE - La commune vient de suspendre le paiement sans contact du stationnement en voirie après qu'un individu a détourné des données.

Parcmètres, lampadaires, containers à déchets : les objets "connectés" de la ville de Nice sont-ils suffisamment sécurisés ? Visiblement pas selon un reportage diffusé dans Envoyé Spécial jeudi soir . A la demande des journalistes, on y voit un individu intercepter les données bancaires envoyées – non cryptées – lors d'un paiement sans contact avec l'appli Nice City Pass. Le hacker règle même son propre stationnement en débitant le compte bancaire de l'utilisateur piraté ! Il explique qu'il peut aussi éteindre les lampadaires du boulevard Victor Hugo, connectés eux aussi à internet par wifi…

Cette artère du centre-ville, avec ses centaines de capteurs inaugurés en grande pompe il y a tout juste un an, préfigure la ville connectée que veut développer Christian Estrosi. "Nice fait partie du peloton de tête mondial en matière d’Internet des objets", assurait en juin dernier Robert Vassoyan, le directeur général de Cisco France qui a conçu cette infrastructure. Un système high tech qui doit permettre de payer à distance son stationnement sans avoir a chercher un parcmètre, de moduler l'éclairage public en fonction des besoins ou encore de signaler automatiquement aux services du nettoiement quand une poubelle est pleine. Mais ces services qui communiquent via un réseau wifi semblent facilement piratables.

"Le système Pay By Phone a été détourné"

Dans un mail envoyé quelques jours après le tournage au magazine de France 2, la ville de Nice affirme qu'un audit de sécurité a été réalisé par Think Global et PayByPhone, et "qu'aucune faille n'a été constatée, ni avant, ni après votre passage". Ce lundi pourtant, le premier adjoint au maire, Philippe Pradal, reconnaît dans Nice Matin que "le système Pay By Phone a été détourné" mais assure que "aucune donnée de carte bancaire n'a été captée". Selon le quotidien, le système de paiement par smartphone est suspendu en attendant de nouvelles investigations. En lundi de Pentecôte, personne à la ville de Nice n'était joignable pour répondre à nos questions.

Plus d'articles