NightSwapping, la start-up lyonnaise qui vous aide à partir en vacances

FRANCE
DirectLCI
VACANCES - Les sites qui permettent de passer une nuit chez l’habitant ne manquent pas. La vraie nouveauté avec NightSwapping, c’est la gratuité et le retour au troc. En échange d’une nuit chez soi, on peut aller dormir chez un membre de la communauté. Mode d'emploi avec Serge Duriavig, son créateur lyonnais.

Il a pratiqué l’échange de maisons durant une année sabbatique mais s’est rapidement rendu compte que cette méthode était assez compliquée. Alors Serge Duriavig, un Lyonnais de 39 ans, a créé NightSwapping , la première plateforme de troc de nuits entre particuliers.

Le principe : un "nightswapper", par exemple parisien, héberge un Londonien gratuitement et bénéficie en échange d’une nuitée chez un autre membre de la communauté où il le désire. Les nuits où l’hébergeur reçoit sont créditées sur un capital voyage. "Chez nous, il ne s’agit pas de gagner de l’argent pour se faire un resto ou pour réparer sa voiture mais de pouvoir à son tour profiter de vraies vacances", affirme Serge Duriavig.

Déjà 90.000 membres et 20.000 "points de chute"

A peine deux ans après son lancement, le site rassemble une communauté de 90.000 membres, dans 160 pays et propose 20.000 logements. "Nous avons levé deux millions d’euros de fonds à l’été 2014, essentiellement à des fins publicitaires sur les réseaux sociaux, pour booster notre visibilité", confie une responsable de la startup.

NightSwapping doit de nouveau lever cinq millions d’euros d’ici à la fin d’année, afin de renforcer sa présence à l’international. "Notre nouveau cap, c’est de parvenir à la reconnaissance en tant que véritable acteur des séjours chez l’habitant", insiste Serge Duriavig. L’entreprise lyonnaise ambitionne le million de membres d’ici 2018.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter