Nord : des mesures préventives contre les clowns agressifs durant Halloween

FRANCE
SOCIETE – Les policiers surveillent activement les réseaux sociaux et appellent des commerçants du Nord à ne pas vendre de costumes. Un rappel des risques encourus est également propagé sur le Net. Certains vendeurs prennent aussi leurs précautions.

Les clowns agressifs vont-il surgir pour Halloween ? Ce vendredi soir, les pouvoirs publics nordistes garderont un œil attentif aux faux clowns qui terrorisent les gens dans les rues. Venu des Etats-Unis, ce phénomène a pris racine dans la région de Douai , il y a trois semaines, avant d'essaimer dans toute la France. Ces jeunes reproduisent notamment des caméras cachées particulièrement effrayantes.

"Menacer autrui sur la voie publique avec une arme, même factice, tout en ayant le visage dissimulé constitue un délit susceptible de faire l’objet de poursuites pénales", a rappelé le préfet du Nord, tandis que des policiers nordistes seront chargés de surveiller les réseaux sociaux pour détecter tout comportement suspect. Des mises en garde ont aussi été publiées également sur ces réseaux pour prévenir les jeunes des risques encourus.

Des tenues autorisées

Pour autant, il n'est pas interdit de se déguiser en clown pour Halloween, ni à Lille, ni ailleurs. Du côté des magasins de déguisements, les tenues de clown ont plutôt la cote, mais certains vendeurs préfèrent adopter une attitude citoyenne.

C'est le cas, selon Le Parisien , d'un vendeur à Arras, qui demande les cartes d’identité aux mineurs, ou à Lille, où un gérant préfère ne pas se réapprovisionner pour ne pas "encourager" le phénomène. "Ces clowns-là ne nous font pas rire, on a choisi de ne pas les encourager", a-t-il déclaré. Toujours à Arras, la police n'hésite pas à demander directement aux commerçants, lors de ses tournées, de ne pas pas vendre ce type de costume.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter