Nord : en cavale après avoir tabassé un chauffeur de bus pour un motif futile

FRANCE

FAIT DIVERS – Un homme serait en fuite au Maroc après avoir frappé d'une dizaine de coups un chauffeur de bus, en mars 2012, à Grande-Synthe. Le tribunal correctionnel de Dunkerque l'a condamné, lundi, à trois ans de prison ferme par contumace. Il est activement recherché.

Il a pris sa batte de baseball en aluminium avec la furieuse envie d'en découdre. Sa cible, un chauffeur de bus, qui aurait, selon lui, fait des remarques sur le voile de sa belle-sœur. Nous sommes le 15 mars 2012 à Grande-Synthe, près de Dunkerque.

Jean-Luc est au volant. A la suite d'un comportement agressif d'une passagère, le conducteur, agacé, souffle : "c’est la journée des casse-c…", selon La Voix du Nord . Furieuse, la femme appelle son beau-frère  à la rescousse. Elle lui affirme alors que le chauffeur critiquait son voile.

De toutes ses forces vers la tête

L'homme arrive et attaque le conducteur sans hésiter. A dix reprises, il frappe avec sa batte au niveau de la tête. Le chauffeur ne devra son salut que par la protection de son avant-bras, qui finira fracassé par la violence des coups.

Gravement touché, Jean-Luc lâche la pédale de frein et le bus finit sa course dans le jardin d’une maison, après avoir défoncé un mur. Activement recherché, l'agresseur a été identifié au moment de prendre la fuite pour le Maroc. Le tribunal correctionnel de Dunkerque l'a condamné, lundi, à trois ans de prison ferme par contumace. Un mandat d’arrêt international a été lancé pour le retrouver. En attendant, le chauffeur reste toujours traumatisé, avec des crises d'angoisse et des réveils nocturnes.

Lire et commenter