Nord : fonctionnaire depuis 35 ans, il risque de perdre sa nationalité française

FRANCE

FAIT DIVERS - Un sapeur-pompier de Wattrelos, près de Lille, doit justifier de sa nationalité, avant de pouvoir récupérer sa carte d'identité. En cause, une erreur dans le nom de son lieu de naissance. Faute de documents en sa possession, il a saisi la justice.

Un sapeur-pompier de Wattrelos, près de Lille, est menacé de perdre sa nationalité française. Né en Algérie, quand celle-ci était encore française, cet homme de 56 ans a voulu faire changer, en août dernier, une faute d’orthographe sur son lieu de naissance à l'issue du renouvellement de sa carte d’identité.

Son emploi en jeu

Or, selon La Voix du Nord ,  Jean-Michel Gomez, qui a pourtant passé 35 ans dans la fonction publique, a reçu en guise de réponse une requête de la préfecture lui réclamant une déclaration de reconnaissance de la nationalité française, avant toute rectification. Ce qu'il ne peut pas faire, faute de documents en sa posession.

Né en 1958 à Laferrière, en Algérie, ce Nordiste était pourtant parfaitement français, lors de son arrivée avec sa famille à Halluin (Nord), en 1962. Le tribunal d’instance a été saisie, car il est dans l'incapacité de faire valoir ses futurs droits à la retraite. Par ailleurs, en tant qu'agent de la fonction publique territoriale, il perdrait automatiquement son emploi, si la nationalité française lui était refusé. En effet, celle-ci est révervée uniquement aux ressortissants de l'Union Européenne.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter