Nord : il joue au terroriste, menace des policiers et finit au tribunal

Nord : il joue au terroriste, menace des policiers et finit au tribunal

France
DirectLCI
JUSTICE – Un homme de 24 ans a été jugé mardi par le tribunal de Dunkerque pour avoir menacé de morts les policiers, deux jours après l'attentat de Charlie Hebdo. Une conversation menaçante par talkies-walkies avait été interceptée. En réalité, l'homme de 24 ans "jouait aux terroristes" avec sa petite sœur, à Grande-Synthe, près de Dunkerque.

Voici un jeu qui n'a pas vraiment fait rire les policiers. Un habitant de Grande-Synthe, près de Dunkerque, a été jugé mardi par le tribunal de Dunkerque pour avoir proféré des menaces de mort à l'encontre des policiers dunkerquois. Le 9 janvier dernier, soit deux jours après la tuerie de Charlie Hebdo, ce jeune homme de 24 ans décide de "jouer aux terroristes" avec sa petite sœur, selon La Voix du Nord .

Une conversation interceptée

S'inspirant des attentats, il s'installe dans son salon et s'amuse à prendre sa petite sœur "en otage". Les deux utilisent des talkies-walkies, qu’ils pensent cassés, pour dialoguer. Or, ceux-ci fonctionnent très bien. D'autant bien que les messages sont interceptés par hasard par le Centre régional opérationnel de secours et de sauvetage (Cross) Gris Nez.

Celui-ci entend des menaces de mort à l'encontre des policiers dunkerquois. Les forces de l'ordre sont immédiatement alertées. Pas moins de quatre voitures de police débarquent alors au domicile du jeune homme. On découvrira que son casier judiciaire comporte sept mentions, dont une pour outrage à des représentants des forces de l’ordre. Le prévenu sera finalement relaxé par le juge.

A LIRE AUSSI >> Le prochain numéro de Charlie Hebdo sortira le 25 février prochain 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter