Nord-Pas de Calais: feu vert sur l'exploitation du gaz de couche

Nord-Pas de Calais: feu vert sur l'exploitation du gaz de couche

France
DirectLCI
ECONOMIE – Le conseil régional a rendu un avis favorable pour l'exploitation de ce méthane situé dans les couches de charbon encore intactes des anciennes mines nordistes. Quelque 190 emplois pourraient être créés.

Vers une exploitation du gaz de couche. La mission d'enquête du conseil régional Nord-Pas-de-Calais a donné, ce lundi, son feu vert sur le projet d'extraction du méthane situé dans les couches de charbon encore intactes des anciennes mines du Nord.

Dans le cadre du schéma régional de développement économique (SRDE), ce projet pourrait assurer 10 à 12% de la consommation de gaz du Nord-Pas de Calais pendant 25 ans (soit deux années de consommation de gaz nationale).

190 emplois directs

Selon Bertrand Péricaud (PC), le président de la mission, et André Flajolet (UMP), le vice-président, le conseil régional pourrait participer financièrement à ce projet. Celui-ci prévoit en effet la création d'environ 190 emplois directs et de 300 emplois induits. Les permis pour les deux premiers de ces puits, à Avion et Divion, ont déjà été délivrés par le ministère de l'Environnement.

Pour dénoncer les dangers sur l'environnement, le groupe EE-LV avait claqué la porte de la mission d’enquête. Selon les associations écologistes, il existerait des risques de pollution de l'air, des nappes phréatiques, d’affaissement minier ou encore d’aggravation de l’effet de serre avec des fuites de méthane par les failles.

Des risques contestés par les deux rapporteurs du projet qui se basent sur les 27 auditions d'experts. La fracturation hydraulique ne sera pas utilisée, au profit de forages verticaux permettant l'évacuation sans risque du gaz à basse pression.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter