Nord Pas-de-Calais : mille et une façons de commémorer le centenaire de 14-18

Nord Pas-de-Calais : mille et une façons de commémorer le centenaire de 14-18

CULTURE – A l'occasion du centenaire de la guerre 14-18, des centaines d'expositions reviennent sur le conflit dans la région. A l'image de ce qui se passe à Frelinghien, théâtre de la fameuse trêve de Noël ou à Roubaix avec l'expo Wool War One et ses soldats de laine.

En première ligne lors de la guerre 14-18, le Nord Pas-de-Calais l'est encore cent ans plus tard. Après la visite de François Hollande e t l'inauguration de l'anneau de la mémoire, le 11 novembre dernier à Notre Dame-de-Lorette, les initiatives se multiplient pour commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale. Comme à Frelinghien, un village situé entre Armentières et Lille, théâtre d'un épisode marquant du conflit: la trêve entre soldats ennemis à Noël 1914.

"Frelinghien a été le théâtre de deux événements distincts le 25 décembre 1914. Des soldats allemands et gallois ont fraternisé en échangeant bière et pudding. Et huit cents mètres plus loin sur la ligne de front, un match de football a opposé des soldats allemands à des Écossais", raconte Jean-Pierre Deseure, membre de la commission en charge de commémorer le centenaire dans le village. Ces événements, popularisés par le film Joyeux Noël de Christian Carion, sont relatés à travers une exposition présentant des documents d'époque. Mais la commune est allée plus loin. Ce week-end, des militaires allemands et écossais rejoué le match de la trêve de Noël 1914.

Une tranchée reconstituée

Frelinghien a aussi reconstitué une authentique tranchée à l'endroit de l'ancienne ligne de front. Autant d'événements qui valent au petit village une exposition médiatique hors du commun. " Nous avons des journalistes anglais, belges, allemands qui viennent ici, poursuit Jean-Pierre Deseure Chez nos voisins, le devoir de mémoire est bien plus développé qu'en France. A notre petit niveau nous essayons aussi d'y participer."

Rendre hommage de manière originale aux soldats tués en 14-18, c'est aussi ce qui a motivé la Piscine de Roubaix. Le musée accueille, jusqu'au 12 avril prochain, l'exposition Wool War One. Grâce à Internet, l'artiste Délit Maille est entré en contact avec des tricoteuses du monde entier. Ce travail en commun a permis de constituer une armée de 780 petits soldats de laines. Une installation représentant des militaires de tous les pays ayant participé au conflit et qui permet de mieux cerner la démesure du nombre de tués entre 1914 et 1918.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 12 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.