Notre-Dame-des-Landes : les pro-aéroport se veulent rassurants

Notre-Dame-des-Landes : les pro-aéroport se veulent rassurants
FRANCE

AEROPORT – Après les propos de Daniel Conh-Bendit, mercredi, assurant que d’après le Premier ministre, Notre-Dame-des-Landes ne se "fera pas", les soutiens au projet donnent de la voix.

Les pro-aéroport veulent rassurer. En effet, après que Daniel Cohn-Bendit a relancé le débat, mercredi matin en assurant sur Europe 1 que pour Manuel Valls, Premier ministre, le projet "ne se fera pas, il est trop cher et d’un autre temps, mais on ne peut pas le dire publiquement aujourd’hui", les réactions ont afflué, brandissant des arguments économiques.

Ainsi, Alain Mustière, président des Ailes pour l’Ouest, association qui milite pour la structure aéroportuaire, invite à "ne pas se laisser enfumer" par "ces rumeurs infondées". Pour lui, "le Premier Ministre ne peut pas passer à côté d’un tel projet, répondant à des enjeux majeurs pour notre territoire, aussi bien en termes d’infrastructures que d’emplois". Il assure que Notre-Dame-des-Landes "est bien en perspective de réalisation, comme nous l’a confirmé en juillet le conseiller transport de Manuel Valls". L’UMP départementale argue également que ce transfert "est une chance pour l’Ouest", permettant "de créer jusqu’à 4 000 emplois directs ou indirects d’ici à 2025".

Dans l'attente de l'étude des arrêtés

Jacques Auxiette, le président PS de la Région Pays de la Loire se dit lui aussi "convaincu" que ce projet est "nécessaire pour le développement du grand ouest". La réalisation est pour l’instant en stand-by, mais "conformément aux engagements pris par le gouvernement, la prochaine échéance attendue sur le dossier est la validation par la justice des arrêtés permettant le début des travaux", rappelle Jacques Auxiette. Le gouvernement n’a en tout cas pas réagi aux propos de l’ancien eurodéputé vert Daniel Cohn-Bendit.
 

Lire et commenter