Notre-Dame-des-Landes : Valls veut construire l'aéroport, Royal lui souhaite "bon courage"

Notre-Dame-des-Landes : Valls veut construire l'aéroport, Royal lui souhaite "bon courage"
FRANCE

AEROPORT – Dans un entretien à Ouest-France, le Premier ministre a redit l’importance pour lui de construire l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

"Il faudra construire Notre-Dame-des-Landes." Dans un entretien paru ce jeudi dans Ouest-France , le Premier ministre Manuel Valls réaffirme son soutien au projet de nouvel aéroport près de Nantes. La position n’est pas nouvelle : depuis son arrivée à Matignon, le chef du gouvernement n’a eu de cesse de répéter que la détermination de l'Etat pour construire cette structure était intacte. Pour lui, les travaux démarreront après que les recours déposés par les opposants en justice ont été examinés.  Son passage à Brest ce jeudi puis à Rennes vendredi sera certainement l’occasion de marteler à nouveau sa position.

Dans le quotidien régional, il réaffirme ainsi que Notre-Dame-des-Landes est "soutenu par les collectivités territoriales et par les acteurs économiques", et qu’aucun sacrifice du projet n’est prévu, comme l'accord PS-Verts conclu entre les deux tours des municipales aurait pu le faire penser. "Ce qui a été acté, c'est qu'il fallait attendre l'épuisement d'une série de recours et des décisions de la justice administrative", indique-t-il. "Ce sera le cas au premier semestre 2015." Et si le tribunal administratif donne raison à l’Etat, il promet de s'engager dans la construction du chantier.

"Les raisons n'ont pas changé"

La détermination du Premier ministre a eu l’air de prendre par surprise Ségolène Royal, la ministre en charge de l’Ecologie. Interrogée mercredi soir sur France 5 de l'émission C à vous , elle lui a lancé dans un grand sourire: "Je lui dis bon courage !", avant d'ajouter : "Le Premier ministre a le droit de prendre des décisions, je n'ai pas à les commenter. Je lui laisse l'entière responsabilité de sa déclaration". A son arrivée au gouvernement, la ministre avait plaidé pour une "remise à plat" du projet et promis d'attendre la fin de tous les recours juridiques avant une éventuelle construction de l'aéroport.

"La guerre" dans le bocage nantais

Côté opposants, Françoise Verchère, une élue locale opposée au projet d'aéroport, s'est dite "atterrée", par les propos du chef du gouvernement, estimant que les recours déposés devant la justice se prolongeraient bien au-delà du premier semestre de l'an prochain, compte tenu des appels prévisibles.

Soupçonnant Manuel Valls de déjà connaître le résultat des recours, à savoir un rejet par le Conseil d'Etat, François Verchère, a averti que "ce sera la guerre" dans le bocage nantais si le gouvernement tente de relancer les travaux avant la fin de tous les recours. "On voit bien que certains veulent provoquer l'irréversible comme à Sivens", a-t-elle déclaré.
 

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent