Nourissons morts à Chambéry : le laboratoire identifié, une information judiciaire ouverte

DirectLCI
Le parquet de Marseille a ouvert lundi une information judiciaire sur l'affaire des bébés morts contaminés par des poches alimentaires dans un hôpital de Chambéry, tandis que le laboratoire normand Marette a reconnu avoir fourni des poches alimentaires à l'hôpital, affirmant qu'aucun élément ne pouvait le mettre en cause

Plus d'articles