Nouveau caillassage de tramway : l’inquiétude des chauffeurs nantais

FRANCE
TRANSPORT - Après un nouvel épisode de caillassage sur un tramway, mardi soir, la CFDT Semitan dénonce une situation "intolérable".

Le caillou a ricoché, le chauffeur a été touché. Cette fois, c'en est trop pour les syndicats de la Semitan, réseau de transport nantais. "Nous n’acceptons pas de voir les conducteurs exposés à de tels risques", indique ce mercredi la CFDT Semitan, majoritaire, dans un communiqué .

Mardi vers 20 heures, un tramway de la ligne 1 a en effet été caillassé, à l’arrêt Lauriers. D’après la CFDT Semitan, le conducteur a reçu des éclats de verre entraînant une lésion oculaire. Cette agression fait suite à une "recrudescence" de caillassage sur le réseau nantais : la ligne 25 a été la cible de coups mercredi 22 octobre, les Chronobus C 3 et C 5 le sont régulièrement, d’après la CFDT. "Cette situation est d'autant plus intolérable qu'elle est le fait de quelques individus irresponsables." 

"Garantir la sécurité des salariés et des usagers"

Le syndicat s’est mobilisé cette nuit et jusqu’à la sortie du dernier tramway pour informer et soutenir leurs collègues. Une délégation a été reçue mercredi matin par la direction. Celle-ci s’est engagée "à tout faire pour obtenir des moyens policiers supplémentaires pour garantir la sécurité des salariés comme des usagers", rapporte le syndicat.

Il indique que "faute de moyens suffisants", il prendra "les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des salariés jusqu'à ce que ces moyens soient mis en place."
 

Lire et commenter