Nouvelle journée de mobilisation pour les avocats nantais

FRANCE
JUSTICE – Les avocats de Nantes poursuivent leur mobilisation contre le projet de réforme de leur profession. Après un "mur des codes" et un "mur de robes", ils prévoient ce mercredi, en signe de protestation, de demander le renvoi des assises.

Le mouvement "justice morte" se poursuit. Les avocats du barreau de Nantes, en colère contre la réforme de leur profession, prévoient une nouvelle action symbolique. Ce mercredi, ils vont en effet demander le renvoi de tous les dossiers judiciaires et juridiques, mais aussi le renvoi du dossier d’assises.

C'est la troisième journée "justice morte", après celles du 27 octobre et du 4 novembre, dont l'objectif est de protester contre un projet qui"aura pour effet de supprimer à court et moyen termes nos conseils éclairés et indépendants pour les particuliers, les entreprises, ou les institutions", explique Jacques Lapalus, bâtonnier de l’ordre des avocats.

"Ni liberté ni défense sans les avocats"

Le 27 octobre, les avocats avaient érigé un "mur de codes" , avant un "mur de robes" devant le palais de justice de Nantes. Ces différentes actions visent à "mettre en lumière la place essentielle de l’avocat dans la cité", explique Jacques Lapalus, qui rappelle que "l'avocat apaise les conflits, explique le droit et défend les citoyens quand leurs intérêts et leur liberté sont mis en jeux."

Le report des assises, juridiction qui constitue "le point culminant dans la défense de l’accusé et le soutien aux victimes", se veut ainsi un "avertissement complémentaire" : "Cette grève est l’occasion de faire prendre conscience au gouvernement qu’il n’existe ni liberté, ni défense sans les avocats." Deux autres journées de mobilisation sont d’ores et déjà prévues, le jeudi 20 novembre et le vendredi 28 novembre.
 

Lire et commenter