Nouvelle nuit d'agitation à Tourcoing

FRANCE

FAIT DIVERS – Jeudi soir, un important dispositif de sécurité avait été déployé dans le quartier de la Bourgogne à Tourcoing, suite aux précédentes nuits de violence. Des incendies ont tout de même eu lieu et certains interpellés sont présentés aujourd'hui à la justice.

C'est ce vendredi que les personnes interpellées après les violences et incidents survenus à Tourcoing doivent être présentés à la justice. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le bilan des incivilités a continué à s'alourdir : quatorze voitures brûlées ; trois poubelles incendiées et douze interpellations ont eu lieu dans le quartier de la Bourgogne. Deux interpellations ont également eu lieu à Roubaix.

Gérald Darmanin, député-maire Les Républicains de Tourcoing, a qualifié cette nuit de "plus calme" par rapport aux précédentes. Depuis dimanche, des troubles ont éclaté suite au décès d'un homme . Celui-ci était passager dans un véhicule qui a refusé de se soumettre à un contrôle de police et qui a terminé sa course dans un arbre.

Une nuit "calme"

Trois nuits de violence se sont succédé. Dans la nuit de jeudi à vendredi, un important dispositif de sécurité avait été déployé dans le quartier de la Bourgogne. Cent cinquante policiers et gendarmes étaient sur le terrain. "Si cette nuit a été un peu plus calme [...] je pense qu’on le doit beaucoup aux forces de police", a observé Gérald Darmanin, lors d'un entretien sur France Bleu Nord.

Sur les 23 personnes placées en garde à vue les nuits précédentes, 14 ont été relâchées. Quatre doivent être présentées aujourd'hui et pour certaines en comparution immédiate.
 

Lire et commenter