Noyés de la Deûle : une contre-enquête sur les zones d'ombre

Noyés de la Deûle : une contre-enquête sur les zones d'ombre

DirectLCI
ENQUETE – Dans un livre d'enquête consacré aux noyés de la Deûle, le journaliste lillois Gilles Durand revient sur les moments qui ont précédé les cinq drames entre 2010 et 2011. Il y évoque toutes les hypothèses possibles, en interrogeant les principaux protagonistes.

Drame, rumeur, psychose, effervescence. Les noyés de la Deûle ont défrayé la chronique, entre 2010 et 2011. Rappel des faits : cinq personnes, toutes des hommes, ont été retrouvées mortes dans la Deûle. Ils ont tous été vus pour la dernière fois lors de soirées, souvent arrosées, avant de disparaître et de réapparaître noyés quelques jours plus tard dans le canal qui longe le parc de la Citadelle de Lille.

Cette série de noyades suspectes a alimenté les rumeurs, des sensées aux plus folles, en passant par un possible "pousseur" en série . L'emballement médiatique et le silence des instances judiciaires ont contribué à les alimenter. C'est pour éclaircir les zones d'ombre et briser cette omerta que Gilles Durand, journaliste à Lille, a mené sa propre enquête*. "C'est une histoire qui n'a pas eu vraiment de fin, raconte-t-il. Je me suis rendu compte, en faisant notamment du covoiturage avec des étudiants, qu'il y avait une attente très forte concernant cette affaire."

Un silence pesant

Le journaliste reprend dans son livre les hypothèses évoquées à cette époque et les confronte aux faits. Une mise en perspective accentuée par les interviews des principaux protagonistes. "Mais il y a toujours aujourd'hui, cinq ans plus tard, une omerta, constate-t-il. Le procureur refuse de s'exprimer, et peu d'avocats ont accepté. Seuls les familles et le directeur de la PJ de l'époque ont bien voulu me rencontrer."

Pour Gilles Durand, c'est ce défaut de communication qui entretient le doute, la peur, la rumeur et la théorie du complot. Dans son ouvrage, il s’attelle à donner des explications sur les éléments jugés mystérieux. A partir d'une solide revue de presse et des enquêtes de police, il retrace le parcours effectué par ces cinq hommes avant l'issue fatale. Il dresse un parallèle avec une affaire similaire survenue à Bordeaux, l'année suivante. Si au final, il ne réfute pas la thèse de l'accident, il rappelle que des rebondissements devraient avoir lieu prochainement avec la réouverture possible de l'une des affaires.

*"Les noyés de la Deûle, la contre-enquête", éditions Les Lumières de Lille, Illustrations de Frédéric Logez

A LIRE AUSSI >> Noyés de la Deûle : "pour certains enquêteurs, il s'agit de crimes gratuits"

Sur le même sujet

Lire et commenter