"Nuit debout" a inventé sa propre langue des signes : "pas d’accord", "plus fort"... voici les bases

DirectLCI
Depuis le 31 mars, plusieurs centaines de personnes occupent tous les soirs la place de la République à l’initiative des organisateurs du mouvement "Nuit debout". Pour s'exprimer et se faire comprendre, ces dernières utilisent une langue des signes participative.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter