Nuit debout : "On sent tous que quelque chose ne va pas, et on a envie de changement"

DirectLCI
Les rassemblements baptisés "Nuit debout" se multiplient à Paris, comme à Nantes, Lyon, Rennes, ou encore Strasbourg. La mobilisation rappelle celle des Indignés en 2011, qui avait mené à la création du parti politique Podemos en Espagne. Le député européen du parti Miguel Urbán Crespo a d'ailleurs rendu visite aux manifestants mardi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter