Nuit debout : "Un symptôme du dégout de la démocratie représentative"

Nuit debout : "Un symptôme du dégout de la démocratie représentative"

Les manifestants de "Nuit debout", évacués dans le calme lundi matin place de la République par les forces de l'ordre, réinvestissent les lieux, comme dans de nombreuses autres villes de France. Invité de LCI, le journaliste et écrivain, Philippe Val, s'inquiète.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Covid-19 : la France s'approche du cap des cinq millions de cas

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Lire et commenter