Observer Nice en mode "Vintage", c'est possible

Observer Nice en mode "Vintage", c'est possible
FRANCE

DÉCOUVRIR - Qui n'a jamais voulu observer le Nice du siècle dernier ? C'est ce que propose Julien Mc Laughlin sur les réseaux sociaux avec "Nice Vintage". Une façon ludique et moderne de découvrir la capitale azuréenne d'antan

Imaginez-vous marchant sur la Promenade des Anglais. Vous vous arrêtez devant le Méridien et vous vous demandez ce qu'il y avait autrefois à la place de ce bâtiment. Grâce à Nice Vintage, il est possible d'observer le charme de l'hôtel Ruhl qui siégeait ici autrefois face à la baie des anges.

Ce concept, on le doit à Julien Mc Laughlin, 36 ans. Ce pur produit Niçois a déjà compilé une trentaine de montages photos des lieux mythiques de la ville. "C'est en découvrant de nombreuses vieilles photos que cette idée a d'abord germé dans mon esprit. Le véritable déclic a eu lieu lors d'une exposition consacrée au Nice d'antan au Théâtre de la photographie et de l'Image. Je voulais retranscrire l'idée d'un voyage dans le temps. En un coup d'œil, l'image nous fait alors passer de 2014 au début du XXe siècle en donnant l'impression d'y être et de mieux saisir le parcours de la ville et de ses habitants".

Ainsi, à travers un compte Instagram et Vine , il est possible de découvrir la Réserve en 1900, à une époque où on ne pensait pas y mettre un plongeoir… Et encore moins le rénover des années plus tard .

Un site Internet en préparation

On peut aussi observer qu'en 1910 sur l'avenue Jean Médecin, il y avait les ancêtres des trams que l'on connaît aujourd'hui. "L'image que je crée joue sur la dichotomie entre deux périodes au moyen d'un smartphone, un objet très ancré dans notre quotidien moderne, pour nous renvoyer l'image d'une autre époque" explique Julien.

"De manière générale, les principaux retours sont ceux des habitants de Nice ou des aficionados de la French Riviera et ils sont très positifs. Par ailleurs, les éditions Giletta (dont sont issus la plupart des vieux clichés) ont apprécié la façon dont j'avais pu remettre en lumière certaines photos issues de notre patrimoine local. Le concept a évolué en s'animant via de petites vidéos que j'ai également réalisées".

Avec le début de la période estivale, Julien envisage d'enrichir sa série de clichés de Nice et, pourquoi pas, envisager plus tard la création d'un site Internet, application mobile ou même d'un circuit guidé à destination des touristes. "Si le succès s'accroît et que des personnes semblent intéressées, alors de nombreuses pistes de réflexions sont envisageables". Crée l'été dernier, le compte Instagram Nice Vintage compte déjà 500 abonnés.

A LIRE AUSSI >> Viddy, l'Instagram de la vidéo

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent