OM-ASSE : des supporters marseillais veulent porter plainte

OM-ASSE : des supporters marseillais veulent porter plainte

DirectLCI
FAIT DIVERS - Un club de supporteurs de l'Olympique de Marseille, dont 17 membres, parmi lesquels leur président, ont été placés en garde à vue dimanche à Saint-Etienne pour des violences présumées en marge de la rencontre de Ligue 1, a annoncé lundi une action en justice.

Début de match tendu entre les supporters de l'OM et de Saint-Etienne. En marge de la rencontre entre les deux équipes, des échauffourées se sont déroulées dimanche soir à l'extérieur du stade. Selon le procureur de la République, des supporters marseillais, en minibus, seraient descendus des véhicules pour agresser des Stéphanois dans la rue.

Une agression filmée par des caméras de vidéosurveillance. Pour le moment aucun dépôt de plainte n'a été constaté, mais sitôt le match terminé, 17 supporteurs marseillais ont été interpellés et placés en garde à vue à Saint-Etienne. Elles "ont été remises en liberté (lundi) dans la matinée car elles n'étaient pas celles qui sont recherchées", a indiqué le procureur.

Colère des supporters

Rentré à Marseille, le président de l'association des Dodgers n'a pas caché sa colère suite à ces arrestations. "Nous avons passé douze heures en garde à vue pour rien. Notre mini-bus a été pris pour un autre", a affirmé Christian Cataldo. "Il y avait deux femmes avec nous qui ont été choquées. D'autres ont perdu une journée de travail ou un rendez-vous pour une embauche".

"Face à une telle incompétence, nous allons donner des suites", a-t-il précisé. Selon le parquet, un hélicoptère de surveillance de la police a filmé à l'agression. Mais ce n'est pas le bon véhicule qui a été intercepté, ont réalisé les forces de l'ordre après plusieurs visionnages des images. Une dizaine d'autres supporters sont toujours recherchés.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter