"Omar m'a tuer" : rebondissement dans l'affaire après la découverte de traces ADN "exploitables"

"Omar m'a tuer" : rebondissement dans l'affaire après la découverte de traces ADN "exploitables"

Des traces d'ADN "exploitables" ont été retrouvées dans l'affaire Omar Raddad, qui avait condamné le jardinier marocain pour le meurtre de sa patronne en 1991, chose qu'il avait toujours nié. Omar Raddad, libéré en 1998 par une grâce présidentielle partielle, espère une révision de son procès.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Covid-19 : une réunion sur les protocoles de déconfinement se tiendra ce soir à l'Élysée

Quelles sont les alternatives au confinement le week-end ?

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Covid-19 : que sait-on des contaminations en plein air ?

Lire et commenter