Opération limace dans les cantines de Marseille

Opération limace dans les cantines de Marseille

France
DirectLCI
RESTAURATION – Après l’affaire des vers dans les cantines de Marseille, les parents d’élèves se mobilisent contre la Sodexo en charge de la préparation et de la livraison des repas. Leur méthode : décaler le paiement mensuel de la cantine.

L’affaire des asticots dans les cantines de Marseille a laissé des traces. Après les manifestations devant la centrale de distribution, après le blocage, très partiel, des camions de livraison devant les écoles primaires, les parents ont décidé cette fois-ci de mener le combat sur le portefeuille de l'entreprise Sodexo, en charge des repas.

Baptisé "Opération limace", le procédé consiste à ne pas payer la cantine scolaire à la date prévue. En principe, les familles règlent la note de manière anticipée un mois avant la prise des repas. "Rien ne l’impose", dénonce pourtant la coordination Parents 13, bien décidée à "chatouiller très fort" la Sodexo sur des questions d’argent.

Casse-tête pour la comptabilité

Mobilisée sur Internet, la coordination Parents 13 a créé un site pour expliquer sa démarche. Un faux chèque de "la banque de la limace" est même téléchargeable pour l’envoyer à la Sodexo. Au dos se trouve la liste des revendications. Et elles sont nombreuses : quota de nourritures bio à respecter, mise en ligne des résultats des audits récemment diligentés par la mairie ou encore davantage de transparence dans l’acheminement des repas pour éviter les mauvaises surprises.

"Le mouvement cessera lorsque les revendications des parents seront satisfaites", assure la coordination. Mais en agissant ainsi, les familles décaleraient de 40 jours le paiement des repas. Outre les problèmes administratifs, l’entreprise aurait quelques soucis pour assurer sa trésorerie. "Face à une entreprise privée dont le but est générer du profit et qui ne comprend que le langage de l’argent, nous rappelons avec force que cet argent doit se mériter et que c’est nous qui le versons", estiment les parents d'élèves.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter