Ossements en Ariège: il pourrait s'agir d'une prof toulousaine disparue en mars 2014

Ossements en Ariège: il pourrait s'agir d'une prof toulousaine disparue en mars 2014

France
DirectLCI
FAIT-DIVERS – La jeune femme était partie faire une randonnée en Ariège il y a neuf mois et n'avait plus donné signe de vie. La confirmation de son décès devrait être confirmée d'ici quelques semaines après les analyses ADN.

Les ossements et les effets personnels retrouvés en Ariège pourraient être ceux de Missao Guy. En découvrant des os humains dimanche sur les hauteurs de Foix au pied d'une barre rocheuse, des chasseurs ariégeois ont sans doute levé le voile sur la disparition de cette enseignante du lycée Bellevue à Toulouse dont on était sans nouvelles depuis neuf mois relate dans son édition du jour La Dépêche du Midi.

C'est dimanche au cours d'une battue aux sangliers sur le Pech de Foix au-dessus de la préfecture ariégeoise que la macabre découverte a été faite.

Un sac à dos et des lunettes

Hélitreuillés sur le site lundi matin, les enquêteurs de la brigade de recherche de Pamiers ont réalisé les premières constatations et trouvé les papiers d'identité de la jeune femme, un sac à dos et une paire de lunettes lui appartenant.

Selon le parquet, une expertise ADN a été diligentée et pourra confirmer l'identité du cadavre dans quelques semaines ainsi que les raisons du décès. Missao Guy n'avait plus donné de nouvelles depuis le 12 mars 2014, date à laquelle elle avait pris le train entre Toulouse et Foix pour effectuer une randonnée. Malgré d'intenses recherches et la localisation du signal de son téléphone portable dans le secteur, aucune trace de la jeune femme n'avait été retrouvée jusqu'à ce dimanche.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter