Ouverture dominicale des magasins : les rues de Nantes noires de monde

FRANCE

SOCIÉTÉ - De très nombreuses personnes se promenaient dimanche après-midi dans les rues du centre-ville, où l'ouverture des magasins était généralisée pour la première fois... Reportage.

Cet après-midi, pour la première fois à Nantes, les commerçants du centre-ville ont été autorisés à ouvrir leurs magasins un dimanche. Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que les rues étaient noires de monde ! "Moi, je suis pour une journée de repos, mais à partir du moment où c’est sur la base du volontariat et où c’est payé double, je n’y vois pas d’inconvénient", justifie Charlotte, une Carquefolienne de 44 ans, venue faire ses achats de Noël aux Galeries Lafayette.

Les opposants distribuent des tracts

Pour l’occasion, l’association des commerçants Plein Centre avait chargé une fanfare de "réchauffer la ville" et de faire de l’après-midi un moment de "shopping festif"… Une initiative pas vraiment du goût des Jeunes communistes ni de l’Union démocratique bretonne (UDB), qui distribuent des tracts rue de la Marne contre l’ouverture dominicale des magasins. Mais eux-mêmes sont un peu dépassés par l’affluence. "On avait prévu mille tracts en pensant qu’il y en aurait trop, mais en fait ça part très vite", confie Tudi François-Merlet , secrétaire de la section jeunes du parti autonomiste breton. Reste que ses arguments n’ont pas vraiment convaincu Jean-François Gendron , le président de la chambre de commerce et d’industrie, qui déambule parmi les badauds… "Ça fait quinze ans qu’on se bat pour cela, et aujourd’hui les salariés sont heureux de travailler", rétorque-t-il avant de se faire vertement rembarrer.

"90 % des commerces ouverts"

Plusieurs des collaborateurs de Jean-François Gendron ont ainsi arpenté le centre-ville ce dimanche. " Il y a 90 % des commerces qui sont ouverts , et la Fnac va faire un chiffre d’affaires extraordinaire", pronostique déjà le président de la CCI, qui remettra une étude détaillée sur le sujet à la "mi-janvier" à Nantes Métropole. Un questionnaire a également été mis en ligne pour que les commerçants puissent mesurer l’impact commercial d’une telle ouverture sur leur chiffre d’affaires. En attendant, Jean-François Gendron pourra reprendre la température du centre-ville dimanche prochain, où les commerces seront à nouveau autorisés à ouvrir.

Lire et commenter